La gynécomastie, qui est le développement excessif des glandes mammaires chez l'homme, a plusieurs causes.

Elle peut être d'origine congénitale ou hormonale, ou être due à une tumeur, une maladie ou la prise de certains médicaments (ou de drogues). Elle peut affecter un sein ou les deux. Cette hypertrophie de la poitrine peut entraîner une perte d'estime de soi et causer de l'anxiété. Comme l'exercice physique et la perte de poids ne peuvent solutionner cette problématique, la réduction mammaire demeure la seule alternative efficace. Elle consiste à diminuer le volume des seins en enlevant l'excès de graisse, l'excès de glande ou les deux. Lors de votre consultation, Dr Bergeron vous conseillera sur la solution la plus appropriée à vos besoins.

 

« Avertissement : Ces photos sont publiées à titre indicatif afin de fournir de l’information sur la nature de l’intervention. Elles ne constituent aucunement une garantie de résultat. »

 

Intervention

Cette chirurgie, d'une durée variant de 1 h à 2 h 30 selon la sévérité du cas, est réalisée sous anesthésie générale. Une incision sera pratiquée sous le mamelon pour retirer le surplus de glande. Puis, une liposuccion sera effectuée pour redéfinir le muscle pectoral. Des points fondants seront utilisés pour refermer l'incision.

 

Convalescence

  • Après la chirurgie, les incisions seront recouvertes d’un pansement, lequel sera retiré au bout de 5 à 10 jours lors de la visite post-opératoire.
  • Une camisole de compression devra être portée pendant 6 semaines.
  • Les résultats seront visibles après 2 à 3 semaines.
  • Cette chirurgie donne des résultats permanents pour autant qu'on ne prenne pas de poids, de médicaments ou de drogues qui provoquent une gynécomastie.
  • Le retour à un travail de bureau peut habituellement se faire après 1 semaine, mais il faudra attendre plus longtemps pour un travail physique.
  • Les activités cardiovasculaires seront permises après 3 semaines, le sport après 4 semaines et les sports de contact, après 6 semaines.