Le doigt à gâchette, aussi appelé doigt à ressort, doigt à ressaut ou « trigger finger », est une affection qui touche la base d’un doigt qui, lorsqu'on le fléchit, reste parfois figé en flexion et cause de la douleur.

Cette problématique survient lorsqu'une structure de la paume de la main appelée « poulie », et sous laquelle glissent les tendons fléchisseurs, souffre d'inflammation.

Alors que certains patients sont de bons candidats à des infiltrations de cortisone, d'autres devront avoir recours à la chirurgie pour ouvrir la poulie et permettre aux tendons de glisser sans accrocs.

Si plusieurs doigts d'une même main sont affectés, ils peuvent être opérés le même jour. Par contre, lorsqu'il y a présence de doigts à gâchette aux deux mains, les interventions ont habituellement lieu à au moins 1 mois d’intervalle.

Sachez que la chirurgie pour le doigt à gâchette a un très haut taux de succès.

 

Intervention

La chirurgie, d'une durée de 4 à 6 minutes, s'effectue sous anesthésie locale. La petite incision pratiquée dans la paume de la main est fermée avec des points fondants.

 

Convalescence

  • Le doigt opéré peut être engourdi pour une période variant de quelques jours à quelques semaines. Il faut parfois de 3 à 4 mois pour que l'enflure disparaisse et que le doigt retrouve sa pleine mobilité.
  • Le retour à un travail de bureau peut habituellement se faire après 2 ou 4 semaines, mais il faudra attendre plus longtemps (jusqu'à 6 semaines) si vous faites un travail physique ou si vous manipulez des produits chimiques.